R comme …

C’est en mars 2013 que tout commence, la météo souffle le chaud et le froid, et le printemps se fait attendre. La nature s’apprête au renouveau, mais semble nous attendre. Cela tombe bien, nous avons pris quelque retard dans notre travail. Tant pis pour nous, nous travaillerons finalement sous le soleil.

Que tout commence, c’est un peu rapide. Notre projet est né d’une rencontre quelques mois auparavant, entre quatre personnages issus d’univers différents qui n’étaient pas nécessairement destinés à se rencontrer. Un menuisier, une chimiste, une juriste et un consultant en développement durable. Le contexte : une économie qui cherche les voies possibles d’une transition, ou comment produire intelligemment des objets aussi utiles que plaisants à regarder. Et pourquoi pas si il le faut, en utilisant les reliques de ce vieux monde où tout se consommait dans l’éphémère d’œuvres bien trop provisoires pour des gens responsables. L’esthétique nous rappellera l’enfance, mais la démarche sera on ne peut plus adulte.

La thématique est trouvée, le décor posé, les protagonistes sont en place… A présent frappons la scène trois fois avec un bout de bois.

« Qui n’a point de ressources en lui-même, l’ennui le guette et bientôt le tient. »

Alain

Publicités